portrait Julia.jpg

Diplômée du Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris en 1995, je me suis investie dans le travail du chorégraphe Boris Charmatz de 1996 à 2007.

J’ai également été interprète pour Odile Duboc, Myriam Gourfink, Alain Michard, Benoît Lachambre, Elisabeth Schwartz, Laure Bonicel, Mathilde Monnier, ainsi que pour l’auteur et metteur-en-scène Gildas Milin pour sa pièce Machine sans cible (2008).

 

En 2005, j’ai créé Visitations, spectacle constitué uniquement de solos découverts dans les archives de la Cinémathèque de la Danse à Paris, solos qui ont fait l’histoire de la danse du XXè siècle, que j’ai décortiqués sur écran avant de les interpréter durant 3 ans en France et à l’international.

J’ai enchaîné avec un second programme, Danse hors-cadre, que j’ai tourné jusqu’en 2011 partout excepté dans les salles dédiées au spectacle.

Pour ce programme, je suis allée à Bali apprendre une danse guerrière destinée aux jeunes hommes, le Baris Tunggal.

J’ai poursuivi mon travail personnel d'interprète et de chorégraphe avec les pièces :

  • Je suis enchantée en 2007, commande des Subsistances à Lyon sur le thème de la valse

  • POEM en 2010, commande du festival MODAFE à Séoul

  • Rings en 2012, chorégraphie pour 4 interprètes sur l‘aspect ritualisé du « duel »

  • Conférence dansée sur le grotesque en 2012

  • Équation Sensible en 2013, expérience one shot au théâtre le Triangle à Rennes : parcours sensitif en collaboration avec Barnabé Fillion, artisan parfumeur/ Sébastien Preschoux, artiste visuel/ Scorpène, magicien mentaliste et alchimiste/ Pascal Anselin, ostéopathe en biodynamie

  • Le quart-d’heure en 2013, solo miniature sur l’invitation de l’'Officina à Marseille et l’Officine Grandi Riparazione à Torino

  • Sang-Froid en 2014, duo en collaboration avec Cécile Tonizzo, artiste plasticienne

 

J’ai dirigé des ateliers sur la pratique du mouvement, l’aisance corporelle et spatiale destinés aux élèves comédiens de l’école du Théâtre National de Bretagne, alors dirigée par Stanislas Nordey (2010-2012).

 

J’ai eu besoin de faire une pause dans ma pratique de la danse et de sa mise en œuvre. Étant fascinée par les capacités du corps humain, et notamment sa résilience, j’ai eu envie d’apprendre son fonctionnement de façon plus technique. Je me suis formée à la Fasciapulsologie de 2014 à 2017 à l’IFCC France, Paris.

C’est une technique de soin par le toucher élaborée par Christian Carini.

 

Je me suis également formée à l’accompagnement en soins palliatifs avec le SFAP à Paris et j’ai fait de l’accompagnement bénévole à domicile durant 2 ans (2014-2016).

 

Depuis 2021, je m’intéresse plus particulièrement à la notion de sacré à travers des rituels et un positionnement qui crée une interaction avec des participants témoins.

Différentes thématiques me tiennent à cœur : le soin de l’humain et du vivant en général, le mouvement organique et expressif, la musique, les plantes médecines d’ici et d’ailleurs, l’Alchimie, le Tarot de Marseille, l’érotisme et la sexualité comme acte épanouissant et libérateur.

danse horss-cadre _thomas deron.jpg

Danse hors-cadre, le 104 Paris @thomas deron